Aller au contenu

Partitionner un disque

BIOS traditionnel + table de partitions MBR

Utiliser fdisk dans la console de secours :

# fdisk -l /dev/sda 
... 
   Device Boot   Start        End    Blocks Id  System 
/dev/sda1   *     2048    1026047    512000 83  Linux 
/dev/sda2      1026048    9414655   4194304 82  Linux swap / Solaris 
/dev/sda3      9414656  125829119  58207232 83  Linux

Formater la partition /boot :

  • Sélectionner /dev/sda1.

  • Cliquer sur Reformater.

  • Choisir le système de fichiers ext2 et l'étiquette boot.

  • Définir le point de montage /boot.

  • Confirmer Mise à jour des paramètres.

Formater la partition swap :

  • Sélectionner /dev/sda2.

  • Cliquer sur Reformater.

  • Choisir le système de fichiers swap et l'étiquette swap.

  • Confirmer Mise à jour des paramètres.

Formater la partition principale :

  • Sélectionner /dev/sda3.

  • Cliquer sur Reformater.

  • Choisir le système de fichiers ext4 et l'étiquette root.

  • Définir le point de montage /.

  • Confirmer Mise à jour des paramètres, puis Terminé.

BIOS traditionnel + table de partitions GPT

Utiliser gdisk dans la console de secours :

# gdisk -l /dev/sda 
...
Number  Start (sector)  End (sector)  Size       Code  Name
   1            2048          4095   1024.0 KiB  EF02  BIOS boot partition
   2            4096       1028095   500.0 MiB   8300  Linux filesystem
   3         1028096       9416703   4.0 GiB     8200  Linux swap
   4         9416704     125829086   55.5 GiB    8300  Linux filesystem

Configurer la partition d'amorçage BIOS :

  • Sélectionner /dev/sda1.

  • Cliquer sur Reformater.

  • Choisir le système de fichiers BIOS Boot.

  • Confirmer Mise à jour des paramètres.

La partition n'est pas formatée à proprement parler.

Formater la partition /boot :

  • Sélectionner /dev/sda2.

  • Cliquer sur Reformate.

  • Choisir le système de fichiers ext2 et l'étiquette boot.

  • Définir le point de montage /boot.

  • Confirmer Mise à jour des paramètres.

Formater la partition swap :

  • Sélectionner /dev/sda3.

  • Cliquer sur Reformater.

  • Choisir le système de fichiers swap et l'étiquette swap.

  • Confirmer Mise à jour des paramètres.

Formater la partition principale :

  • Sélectionner /dev/sda4.

  • Cliquer sur Reformater.

  • Choisir le système de fichiers ext4 et l'étiquette root.

  • Définir le point de montage /.

  • Confirmer Mise à jour des paramètres, puis Terminé.

UEFI + table de partitions GPT

Utiliser gdisk dans la console de secours :

# gdisk -l /dev/sda 
...
Number  Start (sector) End (sector)  Size       Code  Name
   1            2048       411647   200.0 MiB   EF00  EFI System Partition
   2          411648      1435647   500.0 MiB   8300  Linux filesystem
   3         1435648      9824255   4.0 GiB     8200  Linux swap
   4         9824256    125829086   55.3 GiB    8300  Linux filesystem

Formater la partition EFI :

  • Sélectionner /dev/sda1.

  • Cliquer sur Reformater.

  • Choisir le système de fichiers EFI System Partition et l'étiquette EFI.

  • Définir le point de montage /boot/efi.

  • Confirmer Mise à jour des paramètres.

Formater la partition /boot :

  • Sélectionner /dev/sda2.

  • Cliquer sur Reformater.

  • Choisir le système de fichiers ext2 et l'étiquette boot.

  • Définir le point de montage /boot.

  • Confirmer Mise à jour des paramètres.

Formater la partition swap :

  • Sélectionner /dev/sda3.

  • Cliquer sur Reformater.

  • Choisir le système de fichiers swap et l'étiquette swap.

  • Confirmer Mise à jour des paramètres.

Formater la partition principale :

  • Sélectionner /dev/sda4.

  • Cliquer sur Reformater.

  • Choisir le système de fichiers ext4 et l'étiquette root.

  • Définir le point de montage /.

  • Confirmer Mise à jour des paramètres, puis Terminé.


Cliquez ici pour offrir un café au rédacteur de cette documentation.